Les routes sont imprévisibles et personne, peu importe la prudence du conducteur, ne peut être à l’abri des accidents. Dans ce sens, l’assurance automobile peut être importante. Tous les utilisateurs de la route, ainsi que les non-conducteurs, peuvent se solliciter quelles protections s’appliquent si vous êtes blessé dans un incident de voiture.

Comment ça marche l’indemnisation si un passager se trouve à bord de la voiture accidenté ?

Un passager blessé dans un incident de la circulation est considéré tel qu’une victime légitime et a besoin d’une expertise médicale. Les victimes ne doivent pas se présenter seules aux examens médicaux. Il est conseillé de demander l’aide d’un conseiller aux victimes qui travailleront avec un avocat spécialisé dans les dommages corporels, est-ce l’assurance du conducteur qui indemnise les passager ? Il est naturel de compter sur l’assurance conducteur après avoir subi des dommages corporels ou matériels (dommages au véhicule) à la suite d’un accident de la circulation.

Cependant, il existe certains cas spécifiques qui méritent d’être étudiés. Les passagers blessés par un véhicule terrestre ont droit à une indemnisation intégrale pour les dommages corporels qui en résultent. Il devrait revenir à une situation financière qui ressemble le plus à ce qu’elle aurait été si cela n’avait pas été un « incident de la circulation ». Il est important de noter que l’indemnisation s’applique à toute personne dans le véhicule au moment de l’accident tant que le propriétaire de la voiture a une bonne assurance. Une garantie responsabilité civile couvre tous les dommages causés par le conducteur aux autres usagers de la route. Pour comprendre l’éligibilité des voitures particulières, nous devons revenir au concept d’assurance responsabilité, qui est l’unique assurance automobile requise pour conduire légalement une voiture. La Responsabilité civile constitue une assurance automobile obligatoire pour chaque utilisateur de la route souhaitant pouvoir circuler légalement sur l’autoroute française.

Passagers responsables : quelle indemnisation ?

L’indemnisation peut être niée si les passagers sont reconnus coupables de l’« erreur impardonnable » qui a conduit à l’accident. Exemples :

Comportement dangereux avec l’intention de déranger le conducteur, maniement non autorisé de la voiture (obtention d’un ordre) ou encore ouverture de la porte en roulant

Dans ces circonstances très exceptionnelles, tout dommage causé au passager sera indemnisé à hauteur de la responsabilité propre du passager comme précisée dans le contrat d’assurance automobile ou multirisque habitation.

En ce qui concerne l’offre d’indemnisation, l’article 12 du code Badinter impose que l’indemnisation doit être fournie au passager blessé dans les huit mois suivant l’accident. Si la compagnie d’assurance retarde la date d’échéance du paiement, le passager blessé peut avoir droit à une indemnisation pour le retard de la part de la compagnie d’assurance.

Vous êtes doué en covoiturage et la première chose à faire est de demander régulièrement au conducteur s’il est assuré ou de vérifier l’attestation. Vous pouvez adhérer une assurance passager automobile, surtout si vous n’êtes pas assujetti à la responsabilité civile. Plusieurs assurances complémentaires sont disponibles. Économisez de l’argent avec la formule d’assurance 100 % en ligne sans frais d’administration. Demandez un devis gratuit dès aujourd’hui et voyagez en toute sécurité.

Vous pouvez également aimer :